Un grand professeur de l’Etre s’en est allé mardi dernier.

J’aimais écouter Monsieur Jean d’Ormesson, un sage, un amoureux de la Vie.

Je n’oublierai pas ce timbre de voix et cette malice dans les mots et le regard.

 

 

Une autre voix, puissante et roc(k)ailleuse s’est éteinte cette semaine.

Que je t’aime, Je te promets, Vivre pour le meilleur, L’Envie, J’ai oublié de Vivre,

Diego, Requiem pour un fou, Le chanteur abandonné, Quelque chose de Tennessee,

Retiens la Nuit, J’oublierai ton nom, Le pénitencier, Marie, Laura, Elle m’oublie …

De tous ses titres, ce sont très certainement ceux que je préfère.

 

Merci Johnny Halliday de nous avoir fait vibrer, rêver, pleurer...

Merci d’avoir accompagné nos vies.

 

 

 

Adieu Messieurs. Reposez en paix.

Vous resterez pour toujours dans nos coeurs et nos mémoires.

 

« La vie est naturellement une vallée de larmes. Elle est aussi une vallée de roses ».

Jean d'Ormesson, 2016